L'accord avec Chypre prévoit un vaste plan d'austérité et de privatisations

le
0
L'ACCORD AVEC CHYPRE PRÉVOIT UN VASTE PLAN D'AUSTÉRITÉ ET DE PRIVATISATIONS
L'ACCORD AVEC CHYPRE PRÉVOIT UN VASTE PLAN D'AUSTÉRITÉ ET DE PRIVATISATIONS

BRUXELLES (Reuters) - Le plan de renflouement financier de Chypre annoncé mardi prévoit un vaste programme de privatisations et d'austérité visant à un retour à l'excédent budgétaire en 2016.

Le déficit primaire de Chypre devrait atteindre 2,4% du PIB en 2013, sera inférieur à 4,25% en 2014, avant d'être ramené à 2,1% en 2015 et redevenir excédentaire en 2016 (+1,2%), selon les termes de l'accord de renflouement conclu avec la Troïka.

Un programme de privatisations qui touchera notamment les télécoms, l'autorité portuaire et l'électricité, devrait rapporter au moins 1,4 milliard d'euros sur la période 2013-2016.

Côté rigueur, les retraites du secteur public seront gelées et l'âge du départ à la retraite retardé de deux ans. En outre, les taxes sur le tabac, l'alcool et les carburants vont être relevées, de même que le taux de la TVA.

La taxe sur les bénéfices des entreprises passera à 12,5% et celle sur les intérêts et les dividendes à 30%.

Jan Strupczewski; Pascal Liétout pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant