L'accord Alitalia-Etihad scellé vendredi

le
0

(Actualisé avec détails) ROME, 7 août (Reuters) - Le rapprochement longtemps différé entre la compagnie aérienne en difficulté Alitalia et Etihad sera officialisé vendredi, a déclaré jeudi le ministre italien des Transports. La compagnie du Golfe prendra une participations de 49% dans Alitalia et investira 1,2 milliard d'euros dans la compagnie italienne d'ici à 2017, a déclaré le ministre, Maurizio Lupi, lors d'une conférence de presse. Le projet d'Etihad d'entrer au capital d'Alitalia, qui n'a été bénéficiaire qu'à quelques reprises au long de ses 68 années d'existence, a longtemps buté sur des désaccords sur la dette et sur l'ampleur des suppressions d'emplois. La majorité des syndicats représentant les employés d'Alitalia ont finalement accepté la suppression de 1.635 emplois sur un total de 12.800. Etihad avait réclamé initialement 2.250 suppressions d'emplois. Des compagnies concurrentes ont évoqué le risque que l'accord puisse être perçu comme une aide d'Etat illégale, mais Maurizio Lupi a assuré que l'accord respecterait la réglementation européenne. "Nous avons respecté toutes les exigences de l'Union européenne", a-t-il dit. "Nous présenterons en septembre un document dans lequel nous expliquerons point par point comment le dossier Alitalia a été géré". (Antonella Cinelli; Patrick Vignal pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant