L'accident nucléaire de Fukushima a aussi affecté les forêts

le
0
D'une gravité sans précédent depuis celle de Tchernobyl (Ukraine) en 1986, la catastrophe nucléaire de Fukushima (Japon) a aussi touché l'écosystème forestier.
D'une gravité sans précédent depuis celle de Tchernobyl (Ukraine) en 1986, la catastrophe nucléaire de Fukushima (Japon) a aussi touché l'écosystème forestier.
Une étude de chercheurs japonais de l'Université de Tsukuba publiée dans la revue Geophysical Research Letters s'est intéressée aux conséquences de la catastrophe sur les surfaces forestières.

On a beaucoup parlé de l'impact de l'accident nucléaire de Fukushima sur la biodiversité marine, sans que tous les doutes aient pu être levés. Aux dernières nouvelles, les taux de radioactivité relevés sur certains poissons continuaient en tout cas, un an et demi plus tard, à dépasser de loin les seuils autorisés, ce qui donne à penser qu'il existe une source de contamination persistante dans l'océan Pacifique voisin. Les conséquences de la catastrophe sur les surfaces boisées et sur la biodiversité terrestre sont encore moins bien connues.
Il y a cependant tout lieu de croire qu'elles ont elles aussi payé un important tribut à ce drame dont on ne répètera jamais assez qu'il aurait pu être évité, pour peu que les pouvoirs publics et l'exploitant de la centrale TEPCO (Tokyo Electric Power Company), lequel s'est littéralement tiré une balle dans le pied, ne minimisent pas sciemment les risques de tsunami et prennent leurs responsabilités en matière de sûreté. Les experts précités ont pour leur part observé que le césium 137 émis en grandes quantités pendant l'accident a pour environ 60 % été capté en forêt par les cimes des conifères.

Des conséquences pour la faune, la flore et la santé humaine
Un constat fort préoccupant pour les
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant