L'abus de hamburgers est dangereux pour l'environnement

le
0
La production de hamburgers entraîne l'émission de gaz à effet de serre en quantités phénoménales.
La production de hamburgers entraîne l'émission de gaz à effet de serre en quantités phénoménales.
Attention à ne pas sous-estimer le coût carbone d'un hamburger...

Quarante-neuf milliards. C'est le nombre de hamburgers consommés chaque année aux États-Unis. Un chiffre hallucinant qui explique sans doute pour partie la proportion de personnes obèses outre-Atlantique et qu'il ne faudrait surtout pas sous-estimer du point de vue écologique.
Car qui dit hamburger dit viande et dit élevage. Or, l'élevage génère des quantités astronomiques de gaz à effet de serre, contribuant ainsi activement au réchauffement climatique. Vu l'accroissement démographique et la hausse de la demande mondiale, tout indique que la tendance ne s'inversera pas dans les années à venir, au contraire.

Ne pas non plus déconsidérer les efforts des fast-food en matière de développement durable...
Si l'on en croit les calculs réalisés par le Center for investigative reporting (CIR), une association de journalistes d'investigations américains, « un sandwich contenant un steak d'environ cent-dix grammes, le fameux «quarter pounder» américain, émet par ailleurs presque trois kilos de dioxyde de carbone (CO2) en moyenne », relatent nos confrères de 20 Minutes. Multiplié par quarante-neuf milliards, ce chiffre représente l'équivalent de la production annuelle de... trente-quatre centrales à charbon. Rien qu'aux États-Unis !
Les hamburgers étant la raison d'être et le gagne-pain de McDonald's et de ses concurrents, il convient de ne pas leur jeter la pierre. Au
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant