L'absence de Ben Arfa est-elle logique ?

le
0
L'absence de Ben Arfa est-elle logique ?
L'absence de Ben Arfa est-elle logique ?

C'était la question majeure avant que la liste de Didier Deschamps ne tombe. Hatem Ben Arfa n'ira pas à l'Euro, sauf blessure d'un des 23. D'une logique à toute épreuve ?

Des actions individuelles folles, des buts venus d'ailleurs, quand ce n'était pas tout simplement une passe juste pour envoyer un coéquipier au but. Cette saison, Hatem Ben Arfa a régalé les amateurs de football, et fait tourner plus d'une casaque, ses plus ardents détracteurs, il y a un an, étant devenus subitement ses plus grands fans. Après une année quasiment blanche entre Hull City et une invalidation de son premier contrat niçois, le symbole de la génération 87 est en passe de conclure une saison pleine. 17 buts, 5 passes décisives et une possible qualification européenne avec Nice. Vu la manière avec laquelle le joueur formé à Lyon a marché sur la Ligue 1, le fantasme consistant à le voir mener l'attaque française à l'Euro était inévitable. Or, Didier Deschamps n'est pas un rêveur, mais un pragmatique, qui choisit non pas les joueurs les plus excitants, mais le groupe le plus à même à ses yeux de gagner un titre. Dans le cas de Ben Arfa, le premier écueil de taille, c'est la forme de la concurrence.

Sissoko-Cabaye, les Pavon de la Dèche

Trop loin de Griezmann, moins ponctuel que Payet et Coman


" Si j'avais eu des doutes, il ne serait pas dans la liste des réservistes. (…) Je compte sur lui aussi, mais il y a une concurrence en attaque qui est très forte." Au moment de commenter ses choix, Didier Deschamps a été très clair sur ce point : si le dépositaire du jeu niçois n'est pas dans les 23, il a bel et bien fait le nécessaire pour. Mais devant lui, il y avait trop de monde, à commencer par un Antoine Griezmann intouchable avec l'Atlético de Madrid, ainsi que deux avants-centres de métier - Olivier Giroud et André-Pierre Gignac - dont la Dèche ne voulait pas se passer. Dans des registres plus proches de ce que peut apporter HBA, Dimitri Payet, Anthony Martial et Kingsley Coman avaient moins de marge. Mais chacun des trois a su allier une saison convaincante en club à des performances marquantes en Bleu : contre les Pays-Bas et la Russie pour le Réunionnais, contre l'Allemagne ou le Danemark pour le Mancunien, ou face à la Russie pour le Munichois. Tandis que Ben Arfa, alors en feu avec Nice, avait offert 45 minutes transparentes face à l'Angleterre en novembre. Dans un contexte il est…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant