L'absence d'accord à l'Opep propulse le cours de l'or noir 

le
0
L'Arabie n'a pas réussi à convaincre le front mené par l'Iran d'augmenter les quotas de production.

Six heures à peine auront suffi pour révéler l'ampleur du blocage. La 159 e réunion ministérielle de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) s'est achevée mercredi sur une impasse prévisible. Les douze États membres, qui pompent 40 % du pétrole mondial, ne sont pas parvenus à s'entendre sur une augmentation des quotas de production appelée de leurs v½ux par les pays consommateurs, confrontés à une envolée des cours du brut. Sitôt la nouvelle de l'impasse viennoise connue, le prix du pétrole a connu une embardée sur les marchés, déjà rendus très volatils par la disparition des 1,3 million de barils par jour (mb/j) de pétrole libyen depuis le début de la révolte contre le régime Kadhafi en février.

Un front du refus

Le baril de Brent, qui oscillait à Londres autour de 115 dollars, a grimpé en quelques minutes jusqu'à 117 dollars, retrouvant son niveau de début mai.

À la tête du front du refus regroupant Irak, Algérie et Venezu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant