L'A380 a du plomb dans l'aile

le
11
Le programme A380 pourrait atteindre son seuil de rentabilité d'ici à 2018, même en cas d'interruption du projet.
Le programme A380 pourrait atteindre son seuil de rentabilité d'ici à 2018, même en cas d'interruption du projet.

Airbus semble décidé à en finir avec la méthode Coué. Après avoir répété pendant des années que les très gros-porteurs seraient la solution à l'explosion du nombre de passagers aériens dans le monde, l'avionneur européen reconnaît enfin l'échec de son A380. Le directeur financier du groupe, Harald Wilhelm, a en effet avoué pour la toute première fois, mercredi, que la construction de cet appareil à deux étages capable de transporter jusqu'à 853 passagers pourrait être arrêtée dans un proche avenir.

L'ancien cadre de DaimlerChrysler-Aerospace a ainsi expliqué que ce programme, dont le coût total approcherait 18 milliards d'euros, pourrait atteindre son seuil de rentabilité d'ici à 2018, "si nous faisons quelque chose sur le produit ou même si nous interrompions le projet". Mais cette petite phrase qui se voulait probablement rassurante est mal tombée, avec le report de l'A350 et des perspectives financières revues à la baisse jeudi, le tout provoquant une véritable tempête avec une chute historique du cours de l'action du groupe franco-allemand.

Modèle plus léger et moins gourmand en carburant

Le président d'Emirates, Tim Clark, qui a commandé près de 40 % des A380 vendus à ce jour, a pour sa part déclaré à l'agence Reuters qu'il n'était "pas particulièrement content, comme vous pouvez l'imaginer", d'apprendre le possible arrêt de la fabrication du Super Jumbo.

Pour tenter de faire oublier la "boulette" de son...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1132305 il y a 10 mois

    Fleuron ou pas, nous nous dirigeons vers un nouveau revers commercial cuisant, après l'échec franco-français de la Caravelle, de l'échec franco-britannique du Concorde... Au suivant !

  • M1132305 il y a 10 mois

    Pitoyable projet européen : coût estimé à 8 Milliards de $ par l'Europe, les USA affirmant un minimum de 15, l'addition finale dépasse les 18 !"mjjmimi" qui dit "l'A380 ne peut être en échec" : c'est certain, il est déjà "mat" !La rentabilité ne sera jamais atteinte (250 appareils à vendre au départ du projet, puis en 2006, 420, et combien à la date d'aujourd'hui : personne n'ose répondre !) : il devenu trop cher (250 Millions de $ minimum, 100 au début), plus personne n'en veut !

  • igvisor le samedi 13 déc 2014 à 12:04

    A380 318 commande, 149 livres le carnet de commande est blinde, il n'arrive pas a livrer dans des delais raisonnable et il voudrait encore plus de commande ???

  • mjjmimi le samedi 13 déc 2014 à 12:02

    l'A380 est un super avion qui ne peut être en échec n'en déplaise aux grincheux éternels critiquailleurs de mes 2

  • G.DESJON le samedi 13 déc 2014 à 11:52

    @thual : en phase...

  • G.DESJON le samedi 13 déc 2014 à 11:51

    Et pourtant quel magnifique avion! ne l'enterrons pas trop vite! Je vole fréquemment et un de mes meilleurs souvenirs est un vol Paris LA en A380. 12 heures de vrai détente! sans téléphone...avion très silencieux, confortable,...Aux détracteurs professionnels : qu'avez vous entrepris dans votre vie qui fasse avancer le schmilblick?

  • s.thual le samedi 13 déc 2014 à 11:47

    ah la France ! curieux comme des qui n ont peut etre jamais rien construit de leur mains ,savent ardement critiquer un fleuron de l industrie ! qui ne commet pas d erreur ? ,,,ceux justement qui ne font rien! avec eux on va surement avancer,et surtout les solutions qu ils proposent ,,,,mais en ne faisant rien ils font pire!

  • titresyl le samedi 13 déc 2014 à 11:05

    il faut alors enlevé de la balance du commerce extérieur " les commandes" AIRBUS .... car ce sont bien les commandes des avions qui sont pris en compte et pas les paiements lors des livraison......et la ca va faire très mal

  • nestotor le samedi 13 déc 2014 à 10:53

    l'economie subventionnée pendant 40 ans s'inquiete enfin de sa rentabilité. edas, areva et compagnie

  • v.sasoon le vendredi 12 déc 2014 à 18:46

    http://reseauinternational.net/quand-larmee-francaise-fait-le-sale-boulot-de-la-cia-et-arme-les-djihadistes-de-boko-haram/