L'A350 sera modernisé à faible coût, l'A380 poursuivi-Airbus

le
1

TOULOUSE, 22 décembre (Reuters) - Airbus AIR.PA pourra moderniser l'A350 à un coût marginal, a déclaré lundi le président exécutif de l'avionneur Fabrice Brégier, lors de la cérémonie de livraison du tout nouveau long-courrier à son premier client, Qatar Airways. Le marché est orienté vers les grands avions et l'idée même qu'Airbus ou sa maison-mère Airbus Group puissent abandonner le programme de l'A380 est insensée, a-t-il déclaré. Le directeur financier d'Airbus Group Harald Wilhelm avait alerté le marché en laissant supposer que le programme pourrait être abandonné lors d'un forum investisseurs à Londres le 10 décembre. ID:nL6N0TV13W Airbus livrera comme prévu 30 A380 cette année avec en ligne de mire l'objectif d'équilibre financier du programme en 2015, a réaffirmé Fabrice Brégier. "En 2015, 2016 et 2017, notre carnet de commandes est largement rempli et les réservations sont quasiment complètes pour une production de près de 30 avions par an", a souligné Fabrice Brégier à propose du très gros porteur. "Après tous les efforts que nous avons faits (...), nous continuerons et un jour nous étudierons des améliorations de l'avion", a-t-il poursuivi, soulignant qu'une remotorisation de l'A380 était envisageable, tout comme, à plus long terme, une version allongée. (Tim Hepher et Johanna Decorse, avec Cyril Altmeyer à Paris, édité par Jean-Michel Bélot)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9244933 le lundi 22 déc 2014 à 14:40

    Je me demande si le "journaliste" de Reuters n'a pas trop picolé ce weekend. L'A350 vient de sortir, vous voyez ça d'ici que son CEO Brégier dira, lors de la cérémonie de la première livraison, qu'on peut le moderniser facilement. Par contre, c'est l'arrêt de l'A380 qui avait été évoqué il y a deux semaines, et qui vient d'être démenti par Fabrice Brégier.