L'A330, l'avion le plus versatile d'Airbus, consacré au salon de Londres

le
2
L'A330-900neo a été précommandé par la compagnie Avolon, basée à Dublin.
L'A330-900neo a été précommandé par la compagnie Avolon, basée à Dublin.

Vingt ans après sa première mise en service par Air Inter, l'Airbus A330 rebondit avec une version neo déclinée en A330-800neo de 252 places et A330-900neo de 310 places. Cette "remotorisation" par Rolls-Royce va prolonger d'une vingtaine d'années la production de ce biréacteur long-courrier de moyenne capacité. Lors de son lancement, l'A330 ne s'était pas affirmé comme un succès. Il était un peu le parent pauvre de l'A340, dont il utilise le fuselage et les ailes, à une époque où la formule quadriréacteur avait la cote.

Mais le coût du baril de pétrole en a décidé autrement : l'A330 s'est révélé l'avion précieux dans les flottes des compagnies aériennes autant en période de crise, avec sa capacité pas trop importante (250 à 300 sièges), qu'en période de croissance, quand il faut ouvrir de nouvelles lignes ou multiplier les fréquences sur une même destination. L'accident du Rio-Paris n'a pas terni sa carrière, car l'avion n'était pas directement en cause.

Le carnet de commandes de l'A330 totalise maintenant 1 342 avions avant le lancement, cette semaine au salon de Farnborough près de Londres, de la version neo. Ce salon, qui se tient les années paires en alternance avec celui du Bourget, se termine aujourd'hui pour les professionnels, mais reste ouvert jusqu'à dimanche au grand public.

Moins cher que le Boeing 787 Dreamliner

Airbus utilise ici la recette qui a fait le succès du moyen-courrier A320neo (plus de 3 000 commandes...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • crcri87 le jeudi 17 juil 2014 à 16:35

    Le Robert est un très bon dictionnaire que l'auteur du commentaire pourrait consulter avec profit

  • M8464055 le jeudi 17 juil 2014 à 11:36

    "Versatile" n'est pas utilisé dans son sens français. Peut-être est-ce de l'"américain" ?