L 1 : Lyon bat Monaco et s'offre un peu d'air

le
0
L 1 : Lyon bat Monaco et s'offre un peu d'air
L 1 : Lyon bat Monaco et s'offre un peu d'air

MONACO S'ENFONCE. En perdant le match des grands malades de ce début de saison, le club de la principauté alourdit un peu plus le climat pesant qui plane depuis des semaines au dessus de lui. Les Monégasques se sont inclinés ce vendredi soir à Lyon (2-1) et pointent désormais au 16e rang. Ils pourraient même finir le week-end relégables, en fonction des résultats de leurs concurrents direct du moment, Nice et Guingamp.

 

Avec seulement 4 points en 5 journées, l'ASM réalise son pire départ depuis 2006-2007. Inquiétant à trois jours de son entrée en Ligue des champions contre Leverkusen. Cette fois, Falcao n'était pas en tribune pour voir son équipe incapable de battre un Lyon en pleine crise. En première mi-temps, les joueurs de Jardim ont abandonné la possession du ballon mais se sont procuré les meilleures occasions. Ils n'en seraient pas là ce matin si Berbatov avait transformé l'une de ses multiples opportunités, de la tête, ou si Lopes n'avait pas sorti d'une claquette somptueuse une tête de Germain sur corner (84e).

 

Le plus grave est sans doute que Monaco n'arrive même pas à tenir en échec ce Lyon-là. Car même avec le retour d'Umtiti et Fekir, puis Gourcuff en fin de match, l'OL est apparu très fébrile. Les Lyonnais ont toutefois réussi à marquer par Fekir et Tolisso, tandis qu'Ocampos avait égalisé à 1-1 à la suite d'un bon service de Kondogbia.

 

«La saison est lancée, je l'espère, a glissé Lacazette. C'est un bon match. Dès le début, on a été solidaires, ça nous avait manqué jusque-là. C'est une autre équipe de l'OL qu'on a vu cette fois.» «Avec plus de qualité sur le terrain, le jeu s'en ressent, a ajouté Hubert Fournier, l'entraîneur. Avec des matchs comme ça, on va retrouver la confiance.» «On est content des trois points, a même souligné Gourcuff, car c'était serré.»

 

Une semaine avant de se déplacer à Paris, Lyon s'est surtout offert ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant