Kurdes tuées : la piste politique privilégiée

le
0
Les autorités turques demandent une sécurité renforcée devant leurs missions diplomatiques en France.

Les premiers résultats des autopsies sont tombés ce vendredi. Les trois militantes kurdes d'origine turque, dont les corps ont été retrouvés dans la nuit de mercredi à jeudi à Paris, rue La Fayette, dans le Xe arrondissement, ont été tuées de plusieurs balles dans la tête. Deux d'entre elles ont été atteintes de trois projectiles dans la boîte crânienne, la troisième en a reçu quatre. Ce qui témoigne de la froide détermination du ou des tueurs que la police judiciaire tente, pour l'heure, d'identifier.

Selon nos informations, l'analyse balistique a établi que les victimes ont été tuées par des munitions de calibre 7.65 mm. C'est-à-dire moins puissant que le 11.43 mm, souvent considéré comme la «signature» des contrats effectués dans le milieu. «Si l'idée d'une exécution ne fait plus guère de doute, il est encore trop tôt pour déterminer si les assassinat...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant