KTM 690 Duke, le retour en grâce

le
0
Tout en cultivant ses spécificités, la marque autrichienne lance un roadster de moyenne cylindrée destiné à un large public.


Fort du succès remporté par la 125 Duke, un authentique petit roadster, KTM a décidé d'appliquer la même recette à sa moyenne cylindrée fétiche, j'ai nommé la 690 Duke. Sa quatrième génération tire un trait sur l'esprit «supermotard» de ses devancières, mais pas sur le puissant monocylindre qui a forgé sa réputation. Celui ci connaît ici un nouveau développement avec une puissance portée à 70 ch et une commande d'accélérateur électronique (drive by wire) censée lui apporter davantage de souplesse.

Si un monocylindre n'offre pas la régularité cyclique d'un multicylindre, il présente l'avantage d'un caractère bien trempé, d'une plus grande légèreté et d'un entretien simplifié (révision tous les 10.000 km). Avec une partie-cycle qui tient désormais plus du roadster que du supermotard, la 690 Duke se veut plus facile à appréhender par le commun des motards. Sa hauteur de selle (835 mm) restera problématique pour les moins de 1,70 m, mais sa

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant