Krombach et ses mille maux dans le box des assises

le
0
Le Dr Krombach, accusé du meurtre de Kalinka Bamberski, souffre du c?ur, de difficultés respiratoires, de douleurs aux jambes? Mais son procès se poursuit.

Une journée d'audience, mardi, pour soulever des nullités de procédure et faire à nouveau capoter le procès. Une demi-journée, mercredi, pour transformer la cour d'assises de Paris en cabinet médical et faire croire que Dieter Krombach, 76 ans, n'est pas en mesure de répondre du meurtre de Kalinka Bamberski, morte mystérieusement chez lui en juillet 1982 âgée de presque 15 ans. La défense du médecin allemand ne ménage pas ses efforts pour lui épargner cette audience.

Mes Levano et Ohayon ont commencé par plaider que leur client avait déjà été jugé en Allemagne, qu'il avait été illégalement enlevé dans son pays et victime d'actes de torture, que sa détention était illégale et sa comparution aussi. C'est émouvant, mais la cour avait déjà juridiquement balayé ces objections en mars dernier, lors du procès rapidement interrompu par un malaise cardiaque de l'accusé. Les deux compères ont de la ressource : selon la cour de cassation, peu importe la manièr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant