Kriss, figure du milieu motard et concepteur de bécanes sur mesure

le
0
Christophe Vilain alias "Kriss" devant l'une de ses créations AFP PHOTO / FRED TANNEAU
Christophe Vilain alias "Kriss" devant l'une de ses créations AFP PHOTO / FRED TANNEAU

(AFP) - Dans un vaste hangar de la campagne bretonne, Christophe Vilain, alias Kriss, fabrique des motos. Mécanique, électricité, peinture, l'artiste bardé de médailles maîtrise la fabrication de A à Z et répond aux envies les plus folles des motards de toute l'Europe.

Dans le salon d'exposition, les murs sont recouverts de réservoirs de motos et de capots de voitures ornés de têtes de mort. Dans le bureau de l'artiste, des étagères ploient sous une kyrielle de trophées. Plus loin, deux cabines de peinture, une sableuse, un atelier de mécanique, puis des motos et des vieilles bagnoles américaines en attente d'une seconde jeunesse.

Christophe Vilain a créé il y a six mois, près de Quimperlé, son entreprise, KCP Designs: Kriss Créations Peintures.

Derrière son pseudo, ce grand quadragénaire, cheveux longs et tout de noir vêtu, fait un métier insolite: concepteur de bécanes sur mesure pour les fondus du genre et amateurs de concours d'exhibition.

En quatre mois minimum et moyennant "30.000 euros pour une moto complète", il conçoit des machines qui peuplent les rêves des motards les plus fous.

Kriss a grandi à Sarzeau, dans le Morbihan. A 12 ans, il trafique déjà ses deux-roues, pratique moto-cross et enduro en compétition. Adolescent, il se forme à la mécanique et prépare des voitures de racing dans un garage: "C'était les débuts du tuning".

"De l'or dans les mains"

Il y a une quinzaine d'années, le patron d'Harley-Davidson à Lorient le débauche pour fabriquer du sur-mesure. Il y passe neuf ans, puis cinq chez Yamaha à Quimper, enchaîne les formations, obtient onze diplômes et crée une quarantaine de motos. Mécanique, électricité, peinture: l'artiste maîtrise toute la fabrication.

Réservoir rétroéclairé sur la Nosferatu, Nautilus cuivrée, chopper démarrant avec une carte de crédit, peinture changeant de couleur avec la température, thèmes futuristes. Les envies les plus folles sont les bienvenues. Il peint aussi des vélos, des guitares et des corps - body-painting - en discothèque ou soirées privées. La nuit, Kriss devient Trash, guitariste de NKVD, un groupe de métal industriel.

"Il m'a construit une moto telle que je l'imaginais, adaptée à ma taille", confie Jeff, un client. "C'est un vrai bonheur de rencontrer un pro aussi compétent". Kriss aime "concevoir des motos extrêmes. Dans l'esthétique, il y a toujours un clin d'oeil technique".

Dans les années 90, il décroche le premier prix de peinture de la Ville de Paris pour un capot de voiture. En 1999, il remporte le concours du Freewheels, le plus gros rassemblement Harley français de l'époque à Cunlhat (Auvergne). Et en 2000, c'est la consécration: il finit deuxième au mondial de Daytona Beach, en Floride, le plus grand meeting du monde.

Hermina, danseuse professionnelle, partage sa vie: "Il ne se rend pas compte de l'or qu'il a dans les mains: pour lui, c'est naturel". Ses clients, venus de toute l'Europe, sont là pour le lui rappeler. Comme ces deux réalisations en cours, une pour un client de Liège, l'autre pour un passionné de Toulouse. Ce dernier aurait pu aller voir un des cinq autres spécialistes du genre, plus près de chez lui. Mais il a choisi Kriss pour sa réputation dans le milieu biker.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant