Krasnodar, une autre idée de la Russie

le
0
Krasnodar, une autre idée de la Russie
Krasnodar, une autre idée de la Russie

L'adversaire de Nice ce soir en Ligue Europa est l'équipe qui monte actuellement en Russie. Fondé il y a moins de dix ans par son président milliardaire, le FC Krasnodar séduit par son ambitieux projet : installer durablement dans le Caucase, loin de Moscou, un club structuré et formateur, loin des éphémères folies à la Anzhi Makhatchkala.

Krasnodar, un peu moins de 800 000 habitants, dans le nord Caucase, au sud du pays, proche de Sotchi où se sont tenus les derniers Jeux d'hiver. C'est là que Nice se déplace ce jeudi soir. Le journaliste sportif local Fedor Smolov joue les guides touristiques : " C'est une jolie ville, agréable à vivre, avec un climat très doux du fait de sa situation géographique. " Une cité de province que James Ellingworth, correspondant en Russie pour l'agence AP, présente comme " une place économique plutôt secondaire à l'échelle de la Russie. On n'y voit aucun gratte-ciel, la population travaille majoritairement dans le tourisme et l'agroalimentaire. " C'est dans ce cadre bucolique qu'est en train de se développer à grande vitesse ce qui est déjà considéré comme l'un des meilleurs clubs de football du pays : le FC Krasnodar, né en 2008 de la volonté de son président propriétaire milliardaire Serguei Galitsky de développer son activité dans le sport.


À partir de zéro et avec une simple formation de grossiste, l'homme a développé en moins de vingt ans la première chaîne de grande distribution du pays. L'enseigne Magnit est un monstre avec ses 250 000 employés et ses bientôt 10 000 magasins implantés partout dans le pays, majoritairement dans les petites villes du pays et les banlieues, un peu sur le modèle de la chaîne Walmart, créée par Sam Walton depuis l'Arkansas. " Galitsky a fait sa fortune dans les supermarchés et est resté dans sa ville d'origine de Krasnodar, ce qui en fait un intrus aux yeux des autres super riches de Russie ", observe Ellingworth. Les autres businessmen du pays sont effectivement basés à Moscou ou à Saint-Pétersbourg (voire hors de Russie) et font de l'argent dans le domaine des énergies et du gaz.

Pas un nouvel Anzhi Makhatchkala


Galitsky le provincial travailleur, qui s'est " fait " tout seul loin de la capitale, n'en est pas moins un flambeur à la richesse décomplexée et visible, possédant un yacht aux dimensions incroyables et pouvant sortir tranquillement des déclarations du type " les personnes pauvres le sont parce qu'ils sont paresseux ". Son argent, il…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant