Kouriles : dialogue entre Moscou et Tokyo

le
0
La visite de Shinzo Abe à Moscou, une première en dix ans, a été marquée par un rapprochement politique et énergétique avec la Russie de Poutine.

C'est un archipel battu par les vents étiré sur 1200 kilomètres, situé à l'Extrême-Orient de la Russie, près de la péninsule du Kamchatka, et dont le Japon conteste depuis soixante-sept ans la propriété russe. Lundi, Tokyo et Moscou ont décidé de relancer les négociations relatives à un règlement «pacifique» du conflit des îles Kouriles, baptisées «Territoire du Nord» par le Japon. Un différend qui, jusqu'à ce jour, a toujours empêché les deux pays de signer un traité de paix.

Cette «situation est anormale»,ont convenu, dans un communiqué commun rédigé au Kremlin, le président russe, Vladimir Poutine, et son homologue japonais, Shinzo Abe. C'est la première fois depuis dix ans qu'un premier ministre nippon se rendait en visite officielle dans la capitale russe. Les deux dirigeants ont chargé leurs ministres res...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant