Kosovo-Manifestation pour la démission du gouvernement à Pristina

le
0
    PRISTINA, 17 février (Reuters) - Plusieurs milliers de 
partisans de l'opposition ont défilé mercredi à Pristina pour 
réclamer la démission du gouvernement kosovar, à l'occasion du 
huitième anniversaire de l'indépendance.  
    L'ancienne province serbe à majorité albanophone a signé en 
août un accord avec Belgrade négocié sous l'égide de l'Union 
européenne qui accorde davantage de droits à la minorité serbe, 
mais suscite le mécontentement d'une partie de l'opinion.  
    Une manifestation également organisée par les partis 
d'opposition hostiles à l'accord avait déjà eu lieu le 9 
janvier. Le siège du gouvernement avait été incendié. 
    "Nous ne voulons pas de la Serbie au Kosovo", clamait l'une 
des banderoles brandies mercredi. Les manifestants ont donné dix 
jours au gouvernement pour démissionner et ouvrir la voie à des 
élections anticipées.  
    L'opposition a promis d'empêcher le bon déroulement de la 
prochaine séance parlementaire, prévue vendredi.  
    "Le Kosovo est à la croisée des chemins et nous voulons 
prendre le bon, en commençant par des élections anticipées", a 
déclaré Fatmir Limaj, chef de file de l'Initiative citoyenne 
pour le Kosovo (Nisma), s'adressant aux manifestants. 
    La police en a dénombré 15.000 mais les organisateurs 
parlent de plus de 100.000 personnes.  
 
 (Fatos Bytyci; Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant