Kosovo-Echauffourées, bref incendie au siège du gouvernement

le , mis à jour à 00:28
0
 (actualisé avec précisions et bilan) 
    PRISTINA, 9 janvier (Reuters) - Des manifestants ont 
affronté les forces de police et déclenché un début d'incendie 
samedi au siège du gouvernement kosovar, à Pristina, en lançant 
des cocktails Molotov. 
    La police a avancé un bilan de 28 blessés, dont 24 agents 
des forces de l'ordre et deux journalistes. Une quarantaine de 
manifestants ont été interpellés et la police a saisi sur eux 
des armes blanches et des bombes incendiaires. 
    Auparavant, les manifestants avaient lancé des cocktails 
Molotov, des pierres et des bouteilles et incendié plusieurs 
véhicules blindés de la police. 
    Plusieurs milliers de personnes s'étaient rassemblées dans 
la ville pour dénoncer un accord conclu sous médiation de 
l'Union européenne, accordant plus de pouvoirs locaux aux 
membres de la minorité serbe ainsi que la possibilité de 
recevoir des financements de la part de la Serbie. 
    Les pompiers ont rapidement maîtrisé le sinistre tandis que 
la police, utilisant des gaz lacrymogènes, a repoussé les 
manifestants. 
    Le Kosovo, région autonome à majorité albanaise de 
l'ancienne fédération yougoslave, a proclamé son indépendance de 
la Serbie avec le soutien des Occidentaux en 2008. 
    La Serbie ne reconnaît pas l'indépendance de son ancienne 
province méridionale mais les deux pays doivent composer avec 
les pressions européennes en vue d'une normalisation de leurs 
relations, condition à une éventuelle adhésion au bloc 
communautaire. Plus de 100 pays au monde reconnaissent 
aujourd'hui l'indépendance du Kosovo. 
    De nombreux Kosovars estiment que l'accord octroyant plus de 
pouvoirs à la minorité serbe constitue une menace à la 
souveraineté qu'ils ont conquise par la guerre et à leur 
indépendance reconnue par plus de cent pays, dont les 
principales puissances occidentales. 
 
 (Fatos Bytyci; Pierre Sérisier et Eric Faye pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant