Kosciusko-Morizet prend du galon

le
0
NKM, devenue numéro 4 du gouvernement, remplace Borloo, dont elle fut la secrétaire d'État.

C'est l'une des passations de pouvoir les plus attendues de ce remaniement. Celle qui verra Nathalie Kosciusko-Morizet revenir par la grande porte de l'hôtel de Roquelaure, près de deux ans après l'avoir quitté, pour prendre la succession de Jean-Louis Borloo au ministère de l'Écologie, du Développement durable, des Transports. Mais le superministère de son prédécesseur est amputé de l'Énergie.

Si la photo est tout particulièrement attendue aujourd'hui, c'est que, avant d'être nommée secrétaire d'État au Développement numérique en 2009, Nathalie Kosciusko-Morizet avait été secrétaire d'État auprès de Jean-Louis Borloo en charge de l'Écologie. Pendant deux années, alors que le ministère se trouve en pleine mise en œuvre du Grenelle de l'environnement, les deux personnalités vont s'affronter. Pas grand-chose de commun, en effet, entre l'ancien avocat, chantre de la cohésion sociale et fondateur de Génération Écologie en 1990 avec Brice Lalonde, et la jeune

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant