Kombouaré face à son passé

le
0
Kombouaré face à son passé
Kombouaré face à son passé

Antoine Kombouaré est le seul avec Laurent Fournier à avoir été joueur, coach de la réserve et entraîneur de l'équipe fanion du PSG. Entre l'actuel coach de Lens et le club de la capitale, il s'est toujours passé quelque chose. Même si le divorce de 2011 n'a jamais été vraiment digéré, il ne faut pas oublier que le premier coach de l'ère QSI au PSG, c'est Casque d'or. Les retrouvailles, ce soir, promettent énormément.

Dans l'histoire de France, Antoine Kombouaré restera le seul entraîneur de Ligue 1 à s'être fait licencier alors qu'il venait juste de fêter un titre de champion d'automne. Même si se faire lourder pour laisser la place nette à Carlo Ancelotti n'a rien de honteux, le Kanak aura été la première victime des Qataris ; si l'on excepte la tête de Robin Leproux, coupée dès l'arrivée de la bande à Nasser. La scène se passe dans le vestiaire de Geoffroy-Guichard le mercredi 21 décembre 2011. Le PSG vient de l'emporter 1-0 dans le Chaudron et s'apprête à passer l'hiver au chaud. Face à ses joueurs, Kombouaré prend la parole. « Maintenant, passez de bonnes fêtes et reposez-vous bien pour être en forme à la reprise de l'entraînement, le 30 décembre. » Jusqu'ici, tout va bien.

Puis Leonardo, alors directeur sportif du club, débarque et vient sceller le sort du coach en direct. « Non, la reprise aura finalement lieu le 1er janvier. Et ne vous relâchez pas pendant les vacances, restez sérieux ! Il y a une deuxième partie de saison avec des enjeux très importants. » Boum. 48 heures plus tard, Kombouaré est licencié et Ancelotti engagé dans la foulée. Autant dire que la sellette sur laquelle est assise actuellement Laurent Blanc, Kombouaré la connaît mieux que personne. « Laurent Blanc sait dans quel club il a signé et connaît surtout la façon dont travaillent les dirigeants. Si je parle par rapport à mon vécu, je savais que ma situation allait être compliquée, c'est pour cela que pour moi, ça a été un soulagement quand cela s'est s'arrêté, même si j'aurais aimé continuer. Je n'ai fait que respecter le choix des dirigeants. Je connais les règles. Ce qui était important pour moi, c'est de rebondir assez vite », a d'ailleurs lancé l'actuel coach de Lens en début de semaine sur les ondes de France Bleu Île-de-France, dans l'émission 100% Tribune Ducrocq.
Kombouaré tenait la pression, lui
Entre le PSG et celui dont le nom kanak est Koulone, il reste néanmoins de l'Amour. Avec un grand A. Antoine, c'est Casque d'or. Le héros de Madrid en 1993, mais aussi du Parc Astrid. C'est le PSG des années 90 époque Canal Plus et demi-finales européennes à ne plus savoir qu'en faire. C'était le PSG qui gagnait. Mais Kombouaré, c'est surtout une grande gueule. Un mec parti de rien (la réserve du club) pour finalement en devenir l'entraîneur pendant deux ans et demi...



...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant