Koke, le nouveau cerveau de la Roja

le
0
Koke, le nouveau cerveau de la Roja
Koke, le nouveau cerveau de la Roja

Jeune surdoué des milieux de terrain, Koke Resurrección est la nouvelle pierre angulaire du système Del Bosque. Plus indispensable que Fàbregas et Costa, la perle de l'Atlético de Madrid est le nouveau porte-étendard de cette Roja qui se cherche un nouveau souffle. Tant mieux, le bougre est un marathonien.

« Cristiano est un athlète, Messi c'est Dieu. » À s'y méprendre, Xavi semble encore dans les rangs de la Roja. Raté, cette comparaison avec le Seigneur et les rois de la piste est l'œuvre de Jorge Resurrección Merodio, alias Koke. Pourtant enfant de Madrid et bambin de l'Atlético, il n'affiche aucune préférence de supporter entre les deux meilleurs joueurs actuels. Son opinion traduit sa vision du ballon rond, un sport fait de passes, de redoublements, d'ouvertures précises et de mouvements incessants. Une définition proche du tiki-taka blaugrana à laquelle s'ajoute une grinta tout ce qu'il y a de plus colchonero. À 22 ans, Koke est la relève de l'équipe d'Espagne, le successeur de Xavi Hernández. Comme les quatre lettres de son prédécesseur, il transpire l'intelligence et se délecte de la possession. Avant le deuxième match de la sélection championne d'Europe, Koke est déjà un inamovible de Vicente del Bosque. Dans un milieu à trois, il complète le triangle aux côtés des Barcelonais Busquets et Iniesta. Et s'affiche déjà comme le nouveau cerebro de la Roja.
Koke : « Nous n'allons pas changer notre style »
La Loi Evin n'a pas fait d'émules de l'autre côté des Pyrénées. En prime time, les publicités à la gloire des produits alcoolisés sont légion. La dernière à la mode, celle du géant de la bière Mahou, se termine entre des éclats de rire d'Iker Casillas, porte-étendard de cette Espagne qui gagne et qui aime le gendre idéal. Quelques secondes plus tôt, au début du spot, la jeunesse est, elle, représentée par la belle gueule de Koke, canette à la main. Un message publicitaire qui appuie la montée spectaculaire de la jeune star de l'Atlético dans l'opinion publique espagnole. Plus qu'une nouvelle popularité sur le petit écran, Koke est surtout la nouvelle pièce fondamentale du système Del Bosque. Appelé en sélection depuis août 2013, il en est désormais l'un des piliers. « Il y a eu beaucoup de changements cet été, nous rappelle-t-il avant de rejoindre sa sélection. Xavi, Xabi Alonso, David Villa ont pris leurs retraites. Il faut se réinventer désormais. Nous avons une nouvelle génération qui arrive avec tout son enthousiasme. Mais nous n'allons pas changer notre style, notre philosophie. Nous ne devons pas les perdre. » La ligne directrice est claire, tout comme ses idées.

Plus qu'une...



...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant