Kodak se déclare en faillite

le
0
L'ancien géant de la photographie, en difficulté depuis le passage au numérique, veut se restructurer et se concentrer notamment sur la vente de ses brevets. Les filiales hors des États-Unis ne sont pas concernées.

C'est une annonce symbolique pour le secteur de la photo. Kodak, ancien leader des fabricants d'appareils photo créé en 1880, a annoncé ce jeudi qu'il déposait le bilan pour se restructurer. La société est placée sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites, ce qui la place à l'abri de ses créanciers. Les filiales hors des États-Unis ne sont pas concernées par ce dépôt de bilan.

«Le conseil d'administration et la totalité de l'équipe de direction estiment que c'est une étape nécessaire et ce qu'il convient de faire pour l'avenir de Kodak», a déclaré le PDG du groupe, Antonio M. Perez, dans un communiqué. «Maintenant, nous devons terminer cette transformation en travaillant davantage sur notre structure de coûts et en monétisant nos actifs de propriété intellectuelle non stratégiques.»

Le fondateur du groupe George Eastman avec Thomas Edison sur une photographie non-datée.
Le fondateur du groupe George Eastman avec Thomas Edison sur une photographie non-datée. Crédits photo : HANDOUT/REUTERS

Le groupe, qui es

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant