Kodak s'effondre sur des rumeurs de dépôt de bilan

le
0
Le géant de la photographie a vu son titre dégringoler de plus de 50% vendredi à Wall Street après avoir confirmé des contacts avec des cabinets d'avocats spécialisés dans les restructurations.

Kodak sanctionné pour son immobilisme. Le fabricant d'appareils photographiques, plongé dans les difficultés pour n'avoir pas su prendre à temps le virage du numérique, subi les foudres de Wall Street. Après avoir décroché de 27% lundi, l'action du groupe a encore chuté de 53,84% à 78 cents sur le New York Stock Exchange vendredi, et même de plus de 65% en séance.

En début de semaine, les opérateurs apprenaient que le groupe avait décidé d'utiliser une ligne de crédit à taux variable de 160 millions de dollars pour les «besoins généraux d'exploitation du groupe». Un signe, selon certains analystes, que la viabilité de la société est en jeu. Hier, ce sont les informations, plus tard confirmées, du Wall Street Journal et deBloomberg qui ont mis le feu au poudre. Comme l'affirmaient les deux journaux, Kodak a engagé le cabinet d'avocats Jones Day pour lui apporter des conseils sur une possible restructuration. L'entreprise a aussi consulté le cabinet Kirkland

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant