Klitschko veut une revanche, Fury en plein rêve

le
0
Klitschko veut une revanche, Fury en plein rêve
Klitschko veut une revanche, Fury en plein rêve

Détrôné samedi par le Britannique Tyson Fury, Wladimir Klitschko n'entend pas pour autant arrêter la boxe à 39 ans. Sitôt le combat terminé, le boxeur ukrainien a demandé une revanche à son vainqueur. Un vainqueur en plein rêve après cet incroyable exploit.

Wladimir Klitschko semblait invulnérable, indétrônable, indéboulonnable… Pourtant, la statue du commandeur ukrainien a fini par se fissurer puis est tombée samedi devant un public allemand tout acquis à sa cause au sein de l’Esprit Arena de Dusseldorf. Après onze années de règne, de victoires (22 de suite) et 18 défenses réussies avec succès, le frère du maire de Kiev, Vitali, lui-même ancien champion du monde des lourds, a cédé ses ceintures WBA, WBO, IBF et IBO à l’inattendu Tyson Fury. Vaincu aux points.

Acceptant la défaite, le géant ukrainien (désormais 64 victoires et 4 défaites) a immédiatement demandé une revanche, preuve qu’il n’entend pas encore raccrocher les gants, où alors pas de cette manière. « Je me suis bien préparé, mais ma vitesse a fait défaut ce soir (samedi), a déclaré Klitschko dès la fin du duel. Je dois admettre que Tyson Fury était plus rapide et plus fort. Il était incroyablement agile, je n'ai pas pu porter mes coups et je n'ai pas trouvé la clé. Je savais que j'avais besoin d'un KO en fin de combat. Une revanche s'impose, cela ne fait aucun doute. »

Euphorique après la victoire, l’une des plus surprenantes de l’histoire des lourds, et plus riche de près de six millions d'euros (sa bourse estimée après ce combat), Tyson Fury (25 victoires en 25 combats), très croyant eu égard à ses origines irlandaises, a tenu, lui, à remercier son Dieu avant de dire tout le bien qu’il pense de sa victime du soir. « Je veux remercier mon Seigneur et Sauveur Jésus-Christ pour m'avoir guidé à la victoire, s’est empressé de déclarer le nouveau roi des poids lourds. J'ai travaillé dur tous les jours pour ce moment, c'est un rêve qui se réalise. Tu es un super champion Vlad (Klitschko), merci beaucoup pour m'avoir accordé cette chance. (au sujet de ses provocations avant le combat) C'était pour le plaisir, le jeu, pour faire monter la sauce. Je voulais juste être confiant, jeune et effronté. »

En attendant de savoir si Fury accordera une revanche à Wladimir Klitschko, le détenteur de la ceinture WBC, l’Américain Deontay Wilder, s’est rapidement positionné pour défier le boxeur de Manchester. « Je te vois Fury… » a d’abord tweeté le vainqueur du Français Johann Duhaupas lors de la dernière défense victorieuse de son titre WBC en septembre, avant d’ajouter une provocation en se déclarant « meilleur champion des lourds »… De quoi énerver Fury ?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant