Klépierre en avance sur les cessions, 2012 en bonne voie

le
0

par Alexandre Boksenbaum-Granier

PARIS (Reuters) - Klépierre s'est dit lundi en bonne voie pour atteindre ses prévisions annuelles après la croissance de son activité dans un contexte économique difficile et a maintenu son objectif d'un milliard d'euros de ventes d'actifs à fin 2013 bien que la foncière continue d'être en avance sur ce programme.

La société, détenue à 23% par BNP Paribas, avait déjà indiqué fin juillet être en avance sur son programme de cessions d'actifs.

Depuis le début de l'année, 648,8 millions d'euros d'actifs ont été cédés ou font l'objet de promesses, a indiqué dans un communiqué la foncière, qui ne souhaite pas pour autant modifier son objectif en la matière.

"Ce n'est pas le moment de faire cela. Il sera temps de regarder cela l'année prochaine, nous verrons alors s'il est opportun de modifier cet objectif", a déclaré lors d'une conférence de presse Laurent Morel, président du directoire de Klépierre.

Confiante pour 2012, la foncière a confirmé attendre une progression des loyers comprise entre 3% et 4% à périmètre courant et entre 2% et 2,5% à périmètre constant pour l'ensemble de l'année. Le cash flow net courant par action est attendu en "légère hausse" (hors effet de l'augmentation du nombre d'actions suite au paiement du dividende 2012 en actions).

Les loyers ont atteint 729,4 millions d'euros sur les neuf premiers mois de l'année, contre 707 millions d'euros un an plus tôt (+3,2% à périmètre courant et +2,0% à périmètre constant) grâce notamment à une croissance de 4,1% des revenus locatifs des centres commerciaux (+1,7% à périmètre constant).

Le groupe a par ailleurs exclu être intéressé par une prise de participation dans Gecina, dont deux actionnaires détenant une participation combinée de 31% ont déposé leur bilan au début du mois.

"Cela ne fait pas partie et n'a jamais fait partie du business plan de Klépierre de prendre des participations dans ses concurrents", a martelé Laurent Morel.

Le groupe, qui a émis 500 millions d'euros d'obligations à sept ans avec un coupon de 2,75%, a levé près d'un milliard d'euros sur le marché obligataire euro depuis le début de l'année. Son endettement net est stable par rapport à fin juin, à 7,592 milliards d'euros à fin septembre, tandis que son niveau de liquidité atteint 1,8 milliard d'euros.

L'action Klépierre a clôturé avant cette publication trimestrielle à 28,895 euros (-1,31%), soit au-dessus des 28 euros par action payés par Simon Property Group pour racheter à BNP Paribas un bloc de 28,7% du groupe en mars.

Depuis le début de l'année, le titre Klépierre a vu sa valorisation croître de 31% à près de 5,8 milliards d'euros, contre un gain de 11,5% pour l'indice SBF 120.

Edité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant