Klaus Barbie, espion au service de la RFA

le
0
Des archives révèlent que l'ancien chef de la Gestapo de Lyon, caché en Bolivie, travailla pour la RFA jusqu'en 1967.

De notre correspondant à Berlin

Sa fiche, classée top secret, indique que le ressortissant germano-bolivien résidant à La Paz, en Bolivie, était exportateur de bois. Sous la fausse identité de Klaus Eichmann, mentionnée sur le document publié par l'hebdomadaire Der Spiegel, se cachait en réalité Klaus Barbie, le «boucher nazi» de Lyon. Surnommé «Adler» et enregistré sous le matricule V-43118, le criminel de guerre a pigé pour le BND, les services de renseignements extérieurs de l'Allemagne fédérale jusqu'en 1967. Les complicités dont ont bénéficié les criminels de guerre recherchés au sein des services ouest-allemands apparaissent peu à peu au grand jour, alors que le secret défense dont bénéficiaient les archives du BND se fissure.

Recruté par le BND début 1966, l'ancien chef de la Gestapo de Lyon avait retenu l'attention en raison de sa «mentalité très allemande» et parce qu'il était un «adversaire farouche du communisme», souligne Wilhelm Hol

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant