Kishida : «Le Japon ne renonce pas à sa doctrine pacifique»

le
0
INTERVIEW - Venu à Paris avec son homologue de la Défense pour le quatrième dialogue stratégique franco-japonais, le ministre des Affaires étrangères Fumio Kishida explique au Figaro l'évolution de la diplomatie et de la doctrine de sécurité de Tokyo.

Le FIGARO.- Dans le domaine de la sécurité, le Japon est étroitement lié aux États-Unis. Quelle peut-être la place de l'Europe et de la France?

Fumio KISHIDA.- À la fin de l'année dernière, le Japon a élaboré pour la première fois une stratégie nationale de sécurité (NSS). La motivation première est que nous voulons contribuer davantage à la paix et à la sécurité internationale, avec une démarche active et engagée. Et cela suppose une collaboration dynamique avec tous les acteurs, les États-Unis, mais aussi l'Europe. La France est un grand pays au sein de l'Europe, et c'est aussi une nation présente dans le Pacifique où elle possède des territoires. C'est pour le Japon...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant