Kion: baisse limitée après l'offre sur l'américain Dematic.

le
0

(CercleFinance.com) - Après Kuka, une opération structurante de plus dans le secteur des automatismes industriels, impliquant une entreprise du “Mittelstand” allemand et son principal actionnaire chinois ! L'action Kion perdait 3% à la Bourse de Francfort ce matin, à 47,2 euros, après que le spécialiste des équipements de manutention dont Fenwick est l'une des marques a annoncé l'acquisition de l'américain Dematic. Une baisse somme toute limitée pour Kion, qui pèse environ 5 milliards d'euros en Bourse et prévoit d'augmenter son capital de 10% pour financer une partie de l'opération.

Cette acquisition majeure sera réalisée moyennant 3,25 milliards de dollars (près de 3 milliards d'euros) en valeur d'entreprise, dont 2,1 milliards de dollars pour les actions formant le capital de Dematic.

Le capital de Dematic, qui n'est pas coté en Bourse, est pour l'heure aux mains du groupe de 'private equity' AEA Investors et du fonds de pension canadien Ontario Teachers' Pension Plan. Le groupe américain fournit des automatismes destinés aux entrepôts et au secteur de la logistique.

Ce faisant, Kion, l'un des deux premiers fournisseurs de chariots élévateurs et de transpalettes au monde, complète son offre : Dematic a réalisé en 2015 un CA de 1,8 milliard de dollars environ, un chiffre en croissance d'environ 12% l'an depuis 2013. Le groupe américain est présenté comme le numéro trois mondial de son secteur d'activité.

Le nouvel ensemble, qui devrait employer près de 30.000 personnes, générera un CA annuel de plus de 6,7 milliards d'euros pour une marge opérationnelle ajustée de l'ordre de 9,4%. Kion chiffre les synergies initiales entre 1 et 2% du CA de Dematic.

Kion compte ainsi profiter de la croissance du marché des chaînes logistiques automatisées, chiffrée à environ 10% l'an jusqu'en 2019. Ce qui découle notamment de l'essor de l'e-commerce.

Quid du financement ? Dans l'immédiat, un prêt relais de 3 milliards d'euros a été souscrit. Par la suite, Kion entend refinancer l'opération via de la dette et une levée de fonds allant jusqu'à 10% du capital actuel du groupe, en utilisant les autorisations déjà en cours (sans besoin donc d'en faire voter une nouvelle en AG).

L'opération est soutenue par l'équipementier industriel public chinois Weichai Power, premier actionnaire de Kion avec 38,3% des parts. Elle devrait être finalisée au 4e trimestre 2016.


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant