Kinshasa dénonce une incursion de soldats rwandais au Nord-Kivu

le
0

KINSHASA, 23 avril (Reuters) - Des soldats rwandais ont fait une incursion dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), blessant un soldat congolais, a affirmé mercredi soir le gouvernement de Kinshasa. L'incursion a été aussitôt démentie par un diplomate rwandais. Selon Lambert Mende, porte-parole du gouvernement congolais, l'incursion s'est produite dans le secteur de Rutshuru, dans la province du Nord-Kivu. Des soldats congolais ont tiré des coups de feu de sommation, a-t-il dit. "Les Rwandais ont répliqué en blessant un de nos soldats." Le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, a confirmé ce franchissement de la frontière, précisant qu'il avait eu lieu dans l'après-midi. Mais le numéro deux de la représentation permanente du Rwanda aux Nations unies a démenti. "C'est un bobard, comme d'habitude", a écrit Olivier Nduhungirehe sur son compte Twitter. L'armée congolaise mène depuis le mois de février des opérations militaires dans l'est du territoire contre les rebelles hutus rwandais des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR), dont la présence sur le sol congolais a servi de prétextes à une série d'interventions de l'armée rwandaise. (Aaron Ross; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant