Kinshasa autorise des enfants adoptés à quitter la RDC

le
0

KINSHASA, 2 novembre (Reuters) - La République démocratique du Congo (RDC) va accorder des visas de sortie à 69 enfants adoptés par des familles occidentales, les premiers autorisés à quitter le territoire depuis qu'un moratoire de deux ans a été imposé, a annoncé lundi le ministère de l'Intérieur. Claude Pero Luwara, porte-parole du ministère, a déclaré à Reuters qu'une commission avait approuvé la délivrance de 69 visas pour des enfants qui pourront rejoindre les familles américaines, françaises, belges, canadiennes, italiennes, allemandes et néerlandaises qui les ont adoptés. "Ils ont tous les documents. Ils sont en mesure de partir", a-t-il dit. Le Congo a décrété en 2013 un moratoire sur les sorties de territoire des enfants adoptés de peur qu'ils ne tombent entre les mains de trafiquants d'êtres humains. Le gouvernement avait également exprimé sa préoccupation devant l'éventualité que les enfants soient adoptés par des couples homosexuels. Parallèlement, la justice congolaise a continué de valider les procédures d'adoption par des étrangers malgré le moratoire, laissant dans le doute près d'un millier de familles adoptives, dont près de la moitié sont américaines. Un projet de loi visant à lever le moratoire a été élaboré par le ministère chargé du dossier et attend désormais d'être voté au Parlement, a dit Claude Pero Luwara. (Aaron Ross,; Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant