Kingfisher affecté par le mauvais temps et les taux de change

le
0

LONDRES (Reuters) - Kingfisher, leader européen des magasins de bricolage, a annoncé un bénéfice en baisse de 15,5% au premier semestre, un chiffre inférieur aux attentes, affecté par le mauvais temps qui a sévi cet été en Grande-Bretagne et en France, ainsi que par les mesures d'austérité mises en oeuvre à travers l'Europe.

Le groupe de distribution a précisé mercredi que les variations de l'euro et du zloty polonais ont également eu un impact négatif sur ses résultats semestriels en livres sterling.

Kingfisher a précisé qu'il ne s'attendait pas à une amélioration du contexte économique avant un certain temps.

Le propriétaire des chaînes B&Q en Grande-Bretagne et Castorama et Brico Dépôt en France a publié un bénéfice avant impôt et éléments exceptionnels de 371 millions de livres (464,65 millions d'euros) pour la période janvier/juin.

Le consensus se situait à 395 millions de livres, selon une enquête de la société auprès de neuf analystes.

Kingfisher estime que le mauvais temps dans le nord de l'Europe a coûté 30 millions de livres de bénéfice au groupe avec la perte de clientèle, qui a débouché sur des baisses de prix forcées pour liquider les stocks de la saison.

De même, des variations de change défavorables ont coûté 25 millions de livres au groupe.

Le chiffre d'affaires du groupe a baissé de 3,3% à 5,48 milliards de livres au cours du premier semestre.

Le numéro trois mondial du bricolage derrière les américains Lowe's et Home Depot, a généralement performé mieux que la plupart de ses concurrents face à la crise.

Malgré la baisse de son bénéfice, Kingfisher, a relevé son dividende de 25,1% à 3,09 pence.

L'action, en hausse de 21% sur 12 mois, résiste, avec un recul limité à 0,07% à 272,10 pence.

James Davey, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant