Kiné impayé et entreprise de vins : l'affaire Thévenoud continue

le
20
Kiné impayé et entreprise de vins : l'affaire Thévenoud continue
Kiné impayé et entreprise de vins : l'affaire Thévenoud continue

La liste des griefs contre le député Thomas Thévenoud s'allonge jour après jour. Moins d'une semaine après son éviction du gouvernement après la révélation de ses déboires fiscaux, on apprend que l'élu Saône-et-Loire, qui a quitté le PS mais conservé son mandat de député, a été brièvement à la tête d'une société de négoce en vins visée par une information judiciaire ouverte par le parquet de Dijon.

Selon Mediapart, la justice s'intéresse en effet à «Vins Bernard Gras», une société de négoce en vins dont Thomas Thévenoud a été brièvement directeur général entre septembre et mi-octbre 2010. Problème : l'ex-secrétaire d'Etat au Commerce extérieur a omis de le déclarer à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique ses liens avec une entreprise dont le PDG a été mis en examen pour « pratiques commerciales frauduleuses ». La gendarmerie et les services de la répression des fraudes se sont intéressés dès novembre 2010 à cette entreprise familiale à la suite de plaintes.

Ce jeudi matin, c'est le Bien public, le journal de Côte-d'Or, le département de l'ancien ministre, qui révèle que le responsable socialiste a eu beaucoup de mal à payer... son kiné ! Un certain Alain Caroline aurait traité les deux filles de Thomas Thévenoud et envoyé la facture (183,60 ¤). Après trois lettres de relance, il fait finalement appel à un huissier. «Il aura fallu presque deux ans», conclut le kiné dans les colonnes du Bien Public. 

Le cas de Thomas Thévenoud, déjà conspué de toute part par la classe politique pour avoir omis de déclarer ses revenus, s'est encore aggravé depuis mardi soir : le Canard Enchaîné a en effet révélé qu'il avait également omis de payer, pendant trois ans, le loyer de son précédent appartement parisien.

Dans le même article, le journal satirique cite le député affirmant qu'il souffre de «phobie administrative», une déclaration qui a encore ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fquiroga le jeudi 25 sept 2014 à 18:06

    Des maf.ieux représentent le peuple français sur les bancs de l'Assemblée Nationale. Honte à ces pour.ris!!!!!

  • lsleleu le mardi 23 sept 2014 à 13:10

    En fait ce n'est pas a l'assemblée sa place mais à la santé !

  • mlaure13 le mardi 23 sept 2014 à 01:40

    Heureusement que certains médias (trop peu) sont la pour lever le voile sur les turpitudes et malhonnêtetés de nos Rentiers/ Politicards/ Mafieux, en col blanc, mains sales et souvent tachées de sang ?!!!...

  • guerber3 le lundi 22 sept 2014 à 11:44

    C'est sans doute un grand malade...à soigner avant de lui donner des responsabilités politiques : son patron aurait dû le savoir...!

  • benoitdh le vendredi 19 sept 2014 à 09:21

    Ne doit-on pas débaptiser la Loi dite "Thévenoud" sur les taxis et VTC?lLe parlement n'a pas à cautionner ce monsieur!

  • fpeucham le jeudi 18 sept 2014 à 10:33

    Et dire que c'est la partie visible de l'Iceberg...je vous laisse imaginer le nombre d'irrégularités dans cette caste politique...De Gaulle n'aimait pas les politiciens, pour cause

  • slivo le mardi 16 sept 2014 à 23:37

    dans le domaine vinicole, la "pou-rriture noble" c'est bien connu !

  • JMH01 le mardi 16 sept 2014 à 08:09

    Pourquoi y a t'il encore en France tant de chômeurs?? Faites de la politique et vous serez bien payé!!

  • 445566ZM le lundi 15 sept 2014 à 10:48

    Pour ne pas payer le loyer à Paris pendant trois ans il faut être logé par un bailleur public. Ville de Paris, Sécurité Sociale ou autre. Et les journalistes s'interdisent d'évoquer cet organisme généreux.

  • fbordach le dimanche 14 sept 2014 à 15:16

    Au trou!