Kimmich, la croissance allemande

le
0
Kimmich, la croissance allemande
Kimmich, la croissance allemande

Après la saison de la découverte en défense centrale et un Euro réussi au poste de latéral droit, Joshua Kimmich est en train de tout exploser avec Ancelotti en tant que milieu défensif. Retour sur l'ascension spectaculaire du futur grand de la Mannschaft.

Il y a parfois des moments étranges. Qui gênent. Qui dérangent presque. De ceux dont on n'a pas voulu, mais qui comptent dans un début de carrière. Ce 5 mars 2016, vers 20h30, Joshua Kimmich en fait l'expérience. Alors que le Bayern Munich et le Borussia Dortmund viennent à peine d'achever leur splendide match nul sans but, Pep Guardiola s'invite sur la pelouse, tape quelques mains et prend (visiblement) à partie le jeune Allemand de vingt et un ans, auteur d'une prestation remarquable pour son jeune âge et notamment d'un retour salvateur sur Marco Reus en première période. Au départ, l'impression donnée est que le joueur récolte une grosse soufflante de la part du Catalan. Puis, le doute s'immisce quand on voit ce dernier enlacer son petit protégé.

Enfin, la conférence de presse et les explications de l'entraîneur prouvent que les médias ont tout faux lorsqu'ils parlent d'engueulade : " J'adore ce mec, il a tout pour réussir. C'est le meilleur défenseur, peut-être le meilleur du monde. C'est ce que je lui ai dit. Arrêtez de dire qu'il n'est pas capable de jouer défenseur central. Il l'a fait contre la Juventus, et là à Dortmund où il devait se charger d'Aubameyang et de Reus. Sa performance est purement incroyable ! Il nous a énormément aidés. Je félicite donc le Bayern pour cette recrue incroyable pour les prochaines années." Six mois plus tard, une question se pose : et si Guardiola n'avait pas tant exagéré que ça ?

Youtube

Dire que Kimmich est né ce soir-là serait faux. Les suiveurs attentifs de Bundesliga crieraient d'ailleurs au scandale. Mais préciser que les propos du Pep ont fait réfléchir le natif de Rottweil tout en lui apportant une confiance bienvenue est…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com