Kim Jong-Un pose ses conditions

le
0
Cette initiative de Pyongyang après la tournée asiatique du secrétaire d'État américain John Kerry, laisse espérer un apaisement des tensions.

Séoul

La Corée du Nord entrouvre la porte du dialogue. Après bientôt trois mois de surenchère belliqueuse, assortie de menaces de frappe «nucléaire» à l'encontre des États-Unis et de ses alliés, le régime de Kim Jong-Un évoque une possible sortie négociée de la crise.

Pour la première fois, Pyongyang a posé jeudi ses conditions pour une reprise des négociations avec la communauté internationale, par la voix de sa Commission Nationale de Défense, l'un des organes clés de la dictature. L'État paria exige d'abord l'annulation des résolutions du Conseil de Sécurité de l'ONU votées à son encontre, «sur des bases ridicules», selon un communiqué publié par son agence de presse KCNA. Il demande également à Washington et Séoul de cesser leurs man½uvres militaires conjointes et de retirer toute arme nucl...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant