Kim Jong-un n'est pas opposé à un sommet avec la Corée du Sud

le
0

(actualisé avec réaction de Séoul) SEOUL, 1er janvier (Reuters) - Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a déclaré dans son message du Nouvel an qu'il ne voyait "pas de raison" de ne pas organiser un sommet avec la Corée du Sud. "Si les autorités sud-coréennes veulent sincèrement améliorer les relations entre la Corée du Nord et du Sud par le dialogue, nous pouvons reprendre les rencontres à haut niveau qui ont été suspendues", a-t-il dit dans son discours diffusé jeudi par les médias d'Etat nord-coréens. "Si l'atmosphère et l'environnement sont là, il n'y a pas de raison de ne pas tenir un sommet à haut niveau (avec la Corée du Sud)", a ajouté Kim. Le gouvernement sud-coréen a déclaré un peu plus tard dans un communiqué que si les autorités de Pyongyang étaient "sincères" dans leur volonté d'améliorer les relations bilatérales, elles devaient accepter "le plus vite possible" l'offre de dialogue faite en début de semaine par Séoul. Le gouvernement sud-coréen avait proposé lundi de relancer les discussions avec Pyongyang et avait dit espérer renouer le dialogue dans le courant du mois de janvier. Le ministre sud-coréen de l'Unification, Ryoo Kihl-jae, avait annoncé qu'une lettre avait été adressée au régime de Pyongyang. Il avait noté au passage que l'année 2015 marquait le 70e anniversaire de l'indépendance de la Corée après l'occupation japonaise. Les deux Corées sont techniquement en état de guerre depuis l'armistice de 1953 qui a mis fin à trois ans de guerre entre le Nord et le Sud. La présidente sud-coréenne Park Geun-hye a fait de la réunification des deux Corées une de ses priorités. (Sohee Kim et James Pearson; Henri-Pierre André et Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant