Kim Jong-un ferme la porte au Sud

le
0
Pyongyang a annoncé ce mercredi le blocage de la zone industrielle intercoréenne de Kaesong, symbole depuis 2004 de la coopération entre les deux États de la péninsule.

Correspondant à Pékin

La Corée du Nord maintient la pression dans son escalade avec le Sud, et pas un jour ne se passe sans une provocation supplémentaire. Ce mercredi, elle a interdit aux employés sud-coréens d'entrer dans le complexe industriel intercoréen de Kaesong, symbole de la coopération entre les deux pays. La crise sur la péninsule franchit donc un nouveau palier. La veille, alors que Kim Jong-un avait annoncé le redémarrage d'installations nucléaires, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon avait déclaré que la crise coréenne «est déjà allée trop loin».

Séoul a précisé que les ouvriers sud-coréens sont autorisés à partir, mais que les «trajets vers le complexe sont interdits». Dans l'après-midi de mercredi, seuls neuf des 861 Sud-Coréens présents sur le site ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant