Kim et les chiens : la Toile rase gratis

le
0
Toutes les informations concernant le régime de Kim Jong-un sont invérifiables.
Toutes les informations concernant le régime de Kim Jong-un sont invérifiables.

La presse chinoise jette Kim Jong-un aux chiens, et la Toile mondiale se régale. En affirmant que le dictateur nord-coréen avait fait dévorer son oncle Jang Song-taek par des molosses affamés, le modeste journal hongkongais Wen Wei Po a déclenché le buzz mondial du week-end. Cette publication aux ordres de Pékin et peu réputée pour sa fiabilité reprend, sans citer une seule source, une rumeur qui circule sur l'Internet chinois depuis la chute de l'ancien numéro deux du régime de Pyongyang, le 12 décembre dernier. Selon la version colportée par les internautes chinois, le jeune Kim aurait assisté en personne à la curée, menée par 120 chiens affamés lancés à l'assaut de l'oncle "factieux". Un nouvel indice de la "barbarie" nord-coréenne, s'horrifient les internautes de l'empire du Milieu, exaspérés par les incartades à répétition de leur allié ingrat. Cette rumeur, invérifiable, comme la plupart des bribes d'information sur la Corée du Nord, a pourtant inondé la planète entière, par l'entremise du très sérieux Straits Times de Singapour. Le quotidien anglophone du régime singapourien, réputé pour son anticommunisme viscéral, n'y va pas de main morte, reprenant sans pincettes les "infos" du Wen Wei Po. À peine l'article traduit en anglais, les portails du monde entier se jettent sur la bête, tels des molosses affamés de "clics". "Pitre tyran"L'affaire est symptomatique de la couverture médiatique...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant