Kiev suspend ses liaisons par train et car vers la Crimée

le
0

(Ajoute suspension des liaisons par autocar) KIEV, 26 décembre (Reuters) - Invoquant une détérioration de la sécurité en Crimée, l'Ukraine a suspendu vendredi toutes ses liaisons par train et par autocar vers la péninsule annexée en mars par la Russie. Le seul lien terrestre de la Crimée passe par l'Ukraine et la péninsule reste très dépendante des approvisionnements de Kiev, en eau et électricité notamment. L'Ukraine avait déjà suspendu toutes les liaisons maritimes et aériennes avec le territoire, qui reste desservi par les compagnies aériennes russes. La décision de suspendre les liaisons par autocar est due à "une aggravation de la sécurité dans la république autonome de Crimée, l'invasion du territoire ukrainien par des groupes armés et des extrémistes, l'agression militaire de la Russie", a dit un organe chargé de la sécurité des tranports terrestres. Elle vise à garantir la protection des passagers, a-t-il ajouté. Les voitures particulières et les camions pourront continuer à gagner la péninsule. La compagnie nationale ferroviaire ukrainienne a également annoncé vendredi la suspension pour une durée non précisée de toutes ses liaisons vers la Crimée. Sans expliquer ce qui motive son inquiétude, Ukrzaliznytsia a déclaré que les trains de marchandises cesseraient de rejoindre le territoire dès vendredi, et que les liaisons passagers seraient progressivement interrompues d'ici lundi. "Afin de garantir la sécurité des passagers (...), la liaison ferroviaire vers la Crimée sera interrompue à Novouleksivka et Kherson", a dit la compagnie dans un communiqué. Les deux villes se situent en bordure du territoire annexé. Confrontée à une pénurie de charbon, l'Ukraine a commencé à rationner l'électricité dans toutes ses régions, y compris la Crimée dont elle ne reconnaît pas l'annexion. Le ministère de l'Energie a déclaré vendredi qu'il avait coupé l'approvisionnement en électricité de la Crimée pour la deuxième fois cette semaine car la péninsule a dépassé la limite de consommation fixée par Kiev. La fois précédente, mardi, l'électricité avait été rétablie au bout de quelques heures. (Pavel Polityuk; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant