Kiev réclame une aide financière supplémentaire

le
0

(Avec déclarations, adoption d'un programme de réformes) par Pavel Polityuk et Alessandra Prentice KIEV, 11 décembre (Reuters) - Le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk a réclamé jeudi la tenue d'une conférence des donateurs internationaux pour aider l'Ukraine à éviter un défaut de paiement. "Afin de survivre, afin d'éviter un défaut, nous avons besoin d'une conférence internationale des donateurs, de l'adoption lors de cette conférence d'un plan de relance de l'Ukraine et de l'aide de nos partenaires occidentaux", a-t-il dit au Parlement peu avant le vote d'un ensemble de réformes radicales réclamées par le Fonds monétaire international (FMI). Ces réformes doivent permettre à l'Ukraine d'obtenir les 27 milliards de dollars promis au total par les bailleurs de fonds occidentaux, le FMI et la Banque mondiale, mais Arseni Iatseniouk a souligné que cet argent ne suffirait pas. Son ministre de l'Economie, Aivaras Abromavicius, avait appelé la veille le FMI à accroître son plan d'aide financière de 17 milliards de dollars (13,5 milliards d'euros environ), expliquant que la détérioration des perspectives économiques de l'Ukraine rendait insuffisant l'ampleur initiale de ce plan. Selon un article paru dans le Financial Times, le FMI a calculé qu'il manquerait encore 15 milliards de dollars à l'Ukraine. Une délégation du FMI est cette semaine à Kiev. "L'an prochain, en plus de ce programme fourni par le FMI, et ce n'est pas nous qui le disons, c'est le FT, il faudra 15 milliards de dollars", a déclaré Arseni Iatseniouk. Le programme du FMI a été conclu en avril pour consolider les réserves en devises étrangères et soutenir l'économie de l'Ukraine. L'OPPOSITION DÉNONCE UN PROGRAMME D'AUSTÉRITÉ Mais le gouvernement de Kiev doit faire face aux coûts du conflit en cours dans l'est de l'Ukraine, où les séparatistes pro-russes ont pris les armes en avril. Les régions de Donetsk et de Louhansk, tenues par les rebelles, ont représenté jusqu'à un sixième du PIB ukrainien et le quart de sa production industrielle mais le conflit a provoqué la fermeture des usines sidérurgiques et des mines de charbon. L'Ukraine a dépensé en outre des millions de dollars pour rembourser ses factures de gaz russe et régler son contentieux gazier avec Moscou. A ce stade, deux tranches d'un total de 4,6 milliards de dollars ont été versées par le FMI à Kiev. Le nouveau programme de réformes du gouvernement de Kiev, voté par la Rada (parlement) à la mi-journée, comprend une vaste refonte fiscale, une hausse des tarifs de l'énergie et des privatisations d'entreprises publiques. L'opposition a dénoncé un programme d'austérité - les prestations sociales seront également réduites - adopté sous la dictée du FMI. "Ce programme représente une étape vers l'appauvrissement de notre peuple", a déclaré Iouri Boiko, chef du Bloc d'Opposition. "Tout ce qui n'a pas été fait pendant 23 ans doit être fait en 23 mois", a répondu le Premier ministre ukrainien. (Pavel Polityuk; Henri-Pierre André et Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux