Kiev pas disposée à retirer ses armes lourdes-armée

le
0

(actualisé avec séparatistes, dernier paragraphe) KIEV, 16 février (Reuters) - L'armée ukrainienne n'est pas disposée à retirer ses armes lourdes comme le prévoient les accords conclus à Minsk dans la mesure où les séparatistes violent le cessez-le-feu, a déclaré lundi un porte-parole des forces gouvernementales. Les accords conclus à Minsk prévoyaient un retrait des armes lourds tant du côté ukrainien et que du côté des séparatistes pro-russes dans les 48 heures suivant l'entrée en vigueur du cessez-le-feu afin de créer une zone de sécurité d'au moins 50 km de large de part et d'autre. Andriy Lissenko a déclaré lundi que les rebelles continuent d'attaquer des positions gouvernementales et que cinq soldats ukrainiens et 25 autres ont été blessés depuis dimanche à minuit, heure à laquelle le cessez-le-feu a pris effet. "La condition préalable au retrait des armes lourdes est le respect du premier point des accords de Minsk - le cessez-le-feu. Cent douze attaques ne témoignent pas du respect d'un cessez-le-feu. Pour l'heure, nous ne sommes pas disposés à retirer nos armes lourdes", a-t-il déclaré. Les séparatistes pro-russes sont prêts quant à eux à retirer leurs armes lourdes de la ligne de front lorsque l'armée ukrainienne sera disposée à le faire, a déclaré un responsable des insurgés, Denis Pouchiline, cité lundi par l'agence de presse Interfax. (Pavel Polityuk et Thomas Grove,; Nicolas Delame et Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant