Kiev dénonce des attaques sans précédent depuis février

le
0

KIEV, 10 août (Reuters) - Le gouvernement ukrainien a accusé lundi les rebelles prorusses de l'Est d'avoir procédé à des tirs d'artillerie sur les positions gouvernementales d'une intensité sans précédent depuis la conclusion, à la mi-février, des accords de Minsk. D'après l'armée ukrainienne, plus de 400 combattants séparatistes appuyés par des blindés ont en outre attaqué les forces gouvernementales autour du village de Starohnativka, à une cinquantaine de kilomètres de Marioupol. Cette cité industrielle et portuaire d'un demi-million d'habitants est contrôlée par les forces gouvernementales. Elle occupe une position stratégique: sa prise par les séparatistes leur offrirait une continuité territoriale entre les zones sous leur contrôle et la Crimée, que la Russie a annexée l'an dernier. Mais les rebelles ont démenti toute offensive et accusé en retour les forces gouvernementales de bombardements intensifs contre leurs positions. (Alessandra Prentice et Natalia Zinets; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant