Kiev compte poursuivre son opération anti-séparatiste dans l'Est

le
4
KIEV COMPTE POURSUIVRE SON OPÉRATION ANTI-SÉPARATISTE DANS L'EST
KIEV COMPTE POURSUIVRE SON OPÉRATION ANTI-SÉPARATISTE DANS L'EST

KIEV (Reuters) - L'armée ukrainienne poursuivra son opération contre les séparatistes de l'est du pays jusqu'au rétablissement d'une situation "normale", a dit vendredi le ministre de la Défense.

"Notre mission est de ramener la paix et l'ordre dans la région", a déclaré Mykhailo Kovak au lendemain de la mort de 14 militaires ukrainiens, tués dans la destruction de leur hélicoptère par les rebelles.

Le ministre de la Défense par intérim a ajouté que les forces ukrainiennes poursuivraient leurs opérations dans les zones frontalières "jusqu'à ce que ces régions recommencent à vivre normalement, jusqu'à ce qu'il y ait la paix".

(Pavel Polityuk, Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ZvR le vendredi 30 mai 2014 à 18:33

    Pendant ce temps il semble que les mafieux aient été touchés par le divin esprit et qu'ils soient soudainement tous redevus plus onnêtes les uns que les autres en choisissant de se rallier à l'UE, tellement émue par ce miracle qu'elle en sort le chéquier pour remercier la divine providence.

  • ZvR le vendredi 30 mai 2014 à 18:30

    Ceux qui ne sont pas contents et ralent trop fort sont démocratiquement nettoyés dans un grand élan d'ouverture et de réconciliation nationale. Pour les autres du moment qu'il ferment démocratiquement la e, ils peuvent aller voiraillers si l'herbe est plus verte mais si possible hors UE car on n'a plus de sous et suffisamment d'immigrés......

  • ZvR le vendredi 30 mai 2014 à 18:23

    ? Pour le moment l'ue est en train de jouer les marchands de tapis pour essayer de faire baisser la facture de gaz ukrainiene car au final c'est l'ue qui va payer la note, pendant que les US dirigent les opérations militaires pour reprendre les champs de gaz dont l'exploitation par des sociétés américaines et l'expulsion des habitants est déjà prévue.

  • mctahboo le vendredi 30 mai 2014 à 10:45

    Hé l'Europe, il serait peut-être temps d'y aller, non ??? Autant la Syrie c'est loin, et c'est un contexte différent, donc on peut (presque) concevoir votre non-interventionnisme, autant là ça se passe à nos portes, et faudrait peut-être faire comprendre à Mr Poutine qu'il ne fait pas ce qu'il veut...