Kiev : affrontements devant le Parlement, un mort et au moins 90 blessés

le , mis à jour à 15:50
2
Kiev : affrontements devant le Parlement, un mort et au moins 90 blessés
Kiev : affrontements devant le Parlement, un mort et au moins 90 blessés

Des heurts ont éclaté dans la matinée à Kiev, en Ukraine, entre forces de l'ordre et manifestants au moment où le Parlement adoptait un projet de loi donnant plus d'autonomie à l'Est séparatiste en proie à la guerre. selon un bilan provisoire en début d'après-midi, ils ont fait un mort, un membre de la Garde nationale, et au moins 90 blessés parmi les forces de l'ordre.

«Un soldat de la Garde nationale est mort - une blessure par balle dans le cœur», a a indiqué le ministre de l'Intérieur Arsen Avakov sur son compte Twitter. Une porte-parole de la Garde nationale, Svitlana Pavlovska, a précisé à l'AFP que l'homme était «mort sur la table d'opération».

Les affrontements ont commencé dans la matinée devant le Parlement où des manifestants protestaient contre l'adoption du projet. Plusieurs personnes ensanglantées, dont des policiers et selon toute vraisemblance des journalistes, étaient allongées à même le sol devant le Parlement, a rapporté un journaliste de l'AFP, après avoir entendu une forte déflagration.

«Près de 90 personnes ont été blessées devant le Parlement», a déclaré le ministre de l'Intérieur sur sa page Facebook, accusant les nationalistes du parti Svoboda d'avoir lancé «plusieurs engins explosifs» sur les forces de l'ordre, notamment la Garde nationale ukrainienne. Celle-ci, subordonnée au ministère de l'Intérieur, est composée notamment de volontaires ayant fait partie des milices d'autodéfense du Maïdan, mouvement de contestation pro-européenne dans le centre de Kiev réprimé dans le sang en février 2014.

Nationalistes et extrême-droite mobilisés an centre de Kiev

Un total de 265 députés, contre un minimum requis de 226, ont approuvé le projet de loi lors d'une séance houleuse. Des députés opposés à ce texte qu'ils jugent «anti-ukrainien» et «pro-Poutine» ont bloqué l'accès à la tribune parlementaire et scandé «Honte!». A la sortie du parlement, des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1227497 le lundi 31 aout 2015 à 16:44

    le reve de pou tine est de reconstituer l' U R S S

  • aerosp le lundi 31 aout 2015 à 16:31

    Europe et extrême droite ukrainiènne : mêmes valeurs !