Kiev accuse les rebelles d'avoir bombardé des réfugiés

le
1

(Actualisé avec précisions, démenti d'un chef rebelle) KIEV, 18 août (Reuters) - L'armée ukrainienne a accusé lundi les rebelles pro-russes d'avoir tiré des missiles sur un convoi d'autocars transportant des réfugiés près de la ville de Louhansk, un chef séparatiste niant aussitôt toute responsabilité. Le bombardement a fait un nombre encore indéterminé de victimes, a dit un porte-parole de l'armée. "Un puissant tir d'artillerie a frappé le convoi de réfugiés dans la région de Khriachtchouvatié et Novosvitlivka", a déclaré le porte-parole, Anatoli Prochine, à la chaîne d'informations ukrainienne 112.ua. "L'explosion a été tellement violente que les gens ont été brûlés vifs dans les véhicules. Ils n'ont pas pu en sortir", a-t-il ajouté. Un autre porte-parole de l'armée avait auparavant parlé de tirs de missiles Grad sur le convoi. Quelque 500 personnes fuient chaque jour Louhansk, un des deux bastions séparatistes de l'est de l'Ukraine où il n'y a pratiquement plus d'eau ni d'électricité depuis deux semaines. Andreï Pourguine, vice-Premier ministre de la République populaire de Donetsk, autoproclamée par les séparatistes, a affirmé que les rebelles ne disposaient pas des moyens de mener une telle frappe. "Les Ukrainiens ont eux-mêmes bombardé constamment cette route avec des avions et des (missiles) Grad. Il semble qu'ils aient à nouveau tué des civils, comme ils le font depuis des mois. Nous n'avons pas les moyens de tirer des Grad dans ce secteur", a-t-il déclaré. Un site d'informations proche des séparatistes rapporte en revanche que rebelles et forces gouvernementales ont échangé des tirs d'artillerie dans le secteur où circulaient les autocars de réfugiés. Kiev, qui accuse la Russie d'avoir augmenté ses livraisons d'armes aux séparatistes - ce que Moscou dément - a dit lundi soupçonner les rebelles d'avoir utilisé pour la première fois un puissant lance-roquettes multiple Ouragan près du village de Novokaterinivka, au sud-est de Donetsk. ID:nL5N0QO1FS (Natalia Zinets; Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • v.sasoon le lundi 18 aout 2014 à 16:21

    Kiev accusant les autres de ses propres crimes, ca se lit: kiev a bombardé les refugiés.