Kickrs, c'est quoi ce bordel ?

le
0
Kickrs, c'est quoi ce bordel ?
Kickrs, c'est quoi ce bordel ?

Une société belge propose aux particuliers d'investir dans la carrière de joueurs pour " révolutionner le marché européen des transferts ". Du financement de footballeurs ? Tentative de compréhension.

" Investissez dans de vrais footballeurs " : c'est peu dire que la phrase d'accroche de kickrs.net interpelle – de ce point de vue, elle remplit parfaitement sa mission, le clic sur le bouton " en savoir plus " suit instantanément. Il mène à Kyn : " Voici Kyn, joueur de grand talent de 18 ans. Investissez dans son avenir. " Et d'afficher une barre d'avancement montrant que près de la moitié des 300 000 euros nécessaires à " son avenir " ont été récoltés. Comment, par qui, pour qui ? Les questions se bousculent et méritent de prendre quelques minutes pour y répondre. Il faut faire vite, il ne reste que 15 jours pour investir dans Panagiotis Kynigopoulos.

Salut, Kyn.

Un service pour les clubs, du fun pour les supporters


Elena de la Fuente-Ojeda a un joli minois, une page LinkedIn longue comme le bras, et est à l'origine du projet Kickrs avec cinq associés. " Nous sommes six fans de foot qui voulons rapprocher les supporters et faire de la Fantasy League une réalité ", annonce la Chief Operative Officer. Ses soc' sont des mecs, l'un est CEO, un autre est en charge du développement de l'affaire, un dernier est analyste marketing online. Les intitulés sont posés, Kickrs n'est pas là pour plaisanter. Du moins, en interne. Vis-à-vis des clients, c'est au contraire le but affiché, tant pour les clubs que pour les supporters : " Nous nous sommes lancés, car les clubs ont besoin d'améliorer la manière dont ils communiquent et d'augmenter le divertissement au niveau digital. La perspective des supporters est importante. Il s'agit avant tout d'un divertissement, d'une possibilité de profiter du football d'une nouvelle manière. C'est à la fois une manière sympa de supporter un jeune joueur et son club, et à la fois une façon de faire de l'argent. " Voilà qui deviendrait presque appétissant. Alors, concrètement, comment ça marche ?

Elena poursuit en détaillant l'activité de sa société : " Nous apportons un service aux clubs qui souhaitent mettre en place des campagnes de financement en ligne, ce qui nécessite un haut niveau…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant