Khamenei dénonce l'attaque contre l'ambassade saoudienne à Téhéran

le
0
    DUBAI, 20 janvier (Reuters) - Le guide suprême de la 
révolution islamique, l'ayatollah Ali Khamenei, a condamné 
mercredi l'attaque du 2 janvier dernier contre l'ambassade 
saoudienne à Téhéran, dénonçant une "très mauvaise chose" 
nuisible à l'Iran et à l'islam. 
    La manifestation violente, qui a conduit l'Arabie saoudite à 
rompre ses relations avec l'Iran, faisait suite à l'annonce par 
Ryad de l'exécution d'un dignitaire chiite saoudien, le cheikh 
Nimr al Nimr, condamné à mort pour terrorisme. 
    "Attaquer l'ambassade saoudienne était vraiment une très 
mauvaise chose et a nui à l'Iran et à l'islam, mais cela ne 
devrait pas servir de prétexte pour critiquer notre jeunesse 
fervente", dit-il sur son site internet. 
    Le chef suprême de la théocratie adresse également ses 
remerciements aux Gardiens de la révolution qui ont intercepté 
la semaine dernière des marins américains dans les eaux 
territoriales iraniennes du Golfe avant de les relâcher quinze 
heures plus tard. (voir  ID:nL8N14X00F ) 
    "Je n'ai pas eu l'occasion de remercier les jeunes soldats 
des Gardiens de la révolution. Ce qu'ils ont fait dans le Golfe 
persique était juste", poursuit-il. 
    "La classe politique devrait en faire de même et stopper les 
ennemis s'ils franchissent la ligne", ajoute Khamenei. 
 
 (Bozorgmehr Sharafedin; Henri-Pierre André pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant