Khaddam : «Assad veut la partition de la Syrie»

le
0
INTERVIEW - L'ex-vice-président syrien affirme que le régime transfère ses armes sur le littoral, pour créer un État alaouite au nord-ouest.

L'ancien vice-président syrien, Abdel Halim Khaddam, 73 ans, vit à Paris depuis qu'il a fait défection en 2005. En novembre, il a créé le Comité national de soutien à la révolution syrienne (CNSRS), un mouvement qui voudrait rassembler tous les courants de l'opposition. Il réclame depuis plusieurs mois une intervention militaire occidentale en Syrie, pays où il a conservé de nombreux contacts.

LE FIGARO - Affirmez-vous que le régime de Bachar el-Assad est en train de transférer le matériel militaire de l'armée à l'ouest du pays, au bord
de la Méditerranée, en zone alaouite?

Abdel Halim KHADDAM - Tout à fait. Bachar et son clan ont d'abord distribué des fusils et des mitraillettes dans les villes et les villages peuplés par leurs compatriotes alaouites. Depuis un mois, ils ont aussi commencé à transférer les armements lourds de l'armée, par la route, vers le littoral, en les dissimulant sur les collines et les hauteurs. 8% de la population syrienne est alaouite, m

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant