Kerviel sommé de produire des preuves du «complot»

le
0
La cour d'appel de Paris exige de l'ancien trader qu'il livre vendredi aux débats les documents attestant l'existence d'une manoeuvre de la Société générale contre lui.

La présidente Filippini n'a pas envie de jouer au poker avec Me David Koubbi. Lors d'un vif échange, jeudi, elle a sommé l'avocat de Jérôme Kerviel de produire «la preuve» que la «théorie» développée mardi était conforme à la réalité.

Debout au micro, l'ancien trader, condamné en première instance à trois ans de prison et 4,9 milliards de dommages et intérêts pour avoir causé à la Société générale une perte équivalente à travers des spéculations déraisonnables, répond à une question de l'avocat général. Dominique Gaillardot l'interroge sur ses positions directionnelles (non couvertes) de juillet 2007: 30 milliards placés sans contrepartie, soit une perte potentielle de 2,1 milliards.

L'avocat général: «Quel est l'intérêt de la banque d'avoir une perte latente aussi élevée?»

Le prévenu, d'un air mystérieux: «Si cette position est in fine couverte par autre chose...»

C'est la théorie du complot servie mardi: la Société générale aurait lai

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant