Kerviel : le crédit d'impôts de la SOCIETE GENERALE pourrait être réexaminé

le
0

(AOF) - "Je pense qu'un réexamen de la position antérieure de l'administration qui se fondait sur les jugements de l'époque est possible", a déclaré le secrétaire d’Etat au budget, Christian Eckert sur BFM Business, rapporte Reuters. Il était interrogé sur le crédit d’impôts de 2,2 milliards d’euros de la Société Générale dans l’affaire Kerviel. La cour d’appel de Versailles a condamné en appel Jérôme Kerviel à verser 1 million d’euros de dommages et intérêts à la Société Générale, un montant nettement révisé à la baisse par rapport à celui du jugement initial : 4,9 milliards d’euros.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant