Kerry, qui s'est cassé la jambe à vélo, reste en observation à l'hôpital

le
1
Kerry, qui s'est cassé la jambe à vélo, reste en observation à l'hôpital
Kerry, qui s'est cassé la jambe à vélo, reste en observation à l'hôpital

Le chef de la diplomatie américaine John Kerry, 71 ans, qui devait rentrer dimanche aux Etats-Unis après s'être cassé la jambe dans un accident de vélo dans les Alpes françaises, restera finalement cette nuit en observation à l'hôpital de Genève et ne rentrera que lundi, a annoncé le département d'Etat.

«Le secrétaire avait prévu de reprendre l'avion pour les Etats-Unis ce soir, mais après une nouvelle consultation, il a été jugé raisonnable qu'il reste cette nuit à l'hôpital en observation et qu'il retourne aux Etats-Unis lundi, a indiqué son porte-parole John Kirby, soulignant qu'il s'agissait simplement d'une mesure de précaution. «Le secrétaire continue d'être actif et de bonne humeur» et il a pu notamment appeler le président américain Barack Obama, a-t-il ajouté.

L'accident s'est produit dimanche en matinée alors que M. Kerry, grand amateur de cyclisme, s'apprêtait à s'élancer sur le col de la Colombière, un grand classique emprunté de nombreuses fois par le Tour de France cycliste, près de la frontière franco-suisse. Il a ensuite été évacué par hélicoptère vers l'hôpital universitaire de Genève.

Sa tournée européenne annulée

M. Kerry était à Genève depuis vendredi pour les entretiens avec son homologue iranien Mohammad Javad Zarif, à un mois de la ligne de la date butoir de négociations marathon pour sceller un accord historique sur le programme nucléaire de Téhéran.

L'accident de M. Kerry a eu lieu près de la petite ville de Scionzier (centre-est de la France), à quelques dizaines de kilomètres à l'est de Genève, d'où le secrétaire d'Etat avait été emmené en voiture. M. Kerry, qui d'après son porte-parole John Kirby, n'a «pas perdu connaissance», était normalement attendu dimanche soir à Madrid, puis en début de semaine à Paris. Le secrétaire d'Etat «regrette beaucoup de ne pas pouvoir assister en personne à la réunion ministérielle de la coalition contre le groupe ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le lundi 1 juin 2015 à 10:09

    tous mes voeux de prompt rétablissement !